Qu’est-ce qu’un REEE?

Un régime enregistré d’épargne-études (REEE) est un moyen d’épargne qui permet à des souscripteurs comme des parents, des grands-parents, des amis et d’autres membres de la famille d’épargner pour les études postsecondaires d’un enfant ou d’autres bénéficiaires. Parallèlement, le marché du travail d’aujourd’hui exige une formation supérieure et des compétences spécialisées. Un REEE est un moyen judicieux d’épargner de façon proactive en vue des études de votre enfant de façon à ce que, lorsqu’il sera prêt à les entreprendre, vous soyez en mesure de l’aider à les financer.

Votre REEE est enregistré auprès de l’Agence du revenu du Canada. Bien que vos cotisations ne soient pas déductibles du revenu imposable, elles continuent de s’accumuler libre d’impôt jusqu’à ce que votre enfant ou d’autres bénéficiaires aient besoin des fonds. Les REEE offrent une caractéristique additionnelle qui les distingue d’autres comptes enregistrés et d’autres portefeuilles sous la forme de subventions gouvernementales.

Comment un REEE peut-il vous aider à épargner

Ouvrir un REEE peut vous aider à épargner en vue des études de votre enfant, mais ce n’est pas tout. Voici quelques autres avantages que vous obtenez en ouvrant un REEE :

  • Subventions gouvernementales - Vous obtenez des subventions gouvernementales comme la Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE) et des subventions provinciales (selon l’endroit où vous vivez) qui ne sont pas disponibles dans un régime enregistré d’épargne-retraite (REEE) ou dans un compte d’épargne libre d’impôt (CELI).
  • Croissance à impôt différé - Vous pouvez réaliser un revenu à impôt différé. Ce revenu sera éventuellement imposable aux mains de votre enfant qui, du fait qu’il sera étudiant, ne paiera que peu ou pas d’impôt.
  • Tranquillité d’esprit - Vous avez l’assurance de savoir que, lorsque votre enfant sera prêt à entreprendre ses études postsecondaires, vous serez en mesure de l’aider à les financer.

Recevoir une éducation donne une longueur d’avance

Plus que jamais, les marchés du travail canadien et mondial exigent des baccalauréats et des compétences spécialisées d’un niveau postsecondaire.

Vérifiez les faits suivants :

  • 80 % des 25 meilleurs emplois au Canada exigeaient un diplôme universitaire en 2016.1   
  • Trois nouveaux emplois sur quatre exigent une formation postsecondaire.2

Parallèlement, le coût des études continue de monter en flèche. Vérifiez quel sera le coût futur d’envoyer vos enfants au collège ou à l’université lorsque le moment sera venu pour eux d’entreprendre leurs études.